Assomption France & Historique

logo-AFAssomption France est une œuvre d’Eglise originale, associant religieuses et laïcs pour une mission commune d’éducation, dans le respect de la complémentarité des vocations de chacun.

Seule la référence commune au Projet Apostolique et Educatif de l’Assomption garantit le lien entre les partenaires, dans la liberté de chacun et le chemin tracé ensemble.

L’Assomption France est un réseau qui comporte 15 établissements scolaires en France. Les structures se distinguent par leur taille, de 250 à 1900 élèves, et par le milieu social dans lequel elles sont implantées.

bellevueChacune des communautés éducatives de France vit le projet de l’Assomption selon son insertion, son identité et son histoire. La force d’un réseau vivant, c’est son animation et la possibilité pour tous, jeunes et adultes, d’y participer et d’y apporter sa pierre.

L’ouverture à la différence et le désir de s’ouvrir à des réalités nouvelles sont toujours de mise dans un établissement de l’Assomption. De Cannes, dans le Sud, à Saint-Dizier, dans l’Est, ces établissements présentent un panel de caractéristiques riches et s’enrichissent par leurs différences. De la Maternelle à l’Enseignement Supérieur, de la filière professionnelle à la filière générale, les élèves, eux aussi, présentent des profils variés avec les talents qui accompagnent leur projet de formation.

Accéder au Site Assomption France

Historique Assomption Bellevue

  • Les sœurs de l’Assomption, sous l’impulsion de leur fondatrice Marie-Eugénie MILLERET, s’installèrent à Lyon le 15 mai 1862, appelées par l’Archevêque de Lyon, Monseigneur de Bonald.
  • Leur première maison, le Prieuré de l’Enfant Jésus, se trouvait à Sainte Foy. Devenu très rapidement trop petit, le nouveau Pensionnat est difficile d’accès pour les élèves venant de Lyon : un déménagement s’impose.
  • La supérieure d’alors loue, en 1882, en bordure du Parc de la Tête d’Or, un vaste terrain entourant des bâtiments provisoirement utilisables, autour desquels il sera possible de construire plus tard. C’est là en 1902, que les lois contre les congrégations enseignantes atteignent les religieuses de l’Assomption.
  • En 1917, la fin de la guerre approche et l’on commence à se demander s’il ne sonne pas l’heure d’un retour de l’Assomption à Lyon. Il faudrait trouver un lieu d’implantation : le choix se fixe après plusieurs mois de recherche, sur Bellevue, une propriété le long de la Saône, près du pont de la Mulatière.
  • Le 1 er octobre 1919, tout recommence avec quelques élèves dont le nombre ira grandissant, lentement mais sûrement au fil des années. Des religieuses de l’Assomption tiendront la maison jusqu’en 1976, date à laquelle elles décident de se retirer et de confier la direction à un laïc.
  • Les laïcs entourés d’une équipe dynamique qui succède aux religieuses, la maison ne cesse de croitre et de se développer.
  • En 10 ans, l’effectif passera de quelques 700 élèves à 1200. L’école primaire se maintiendra. Le collège se développera, des créations interviendront au niveau du lycée. Les sœurs avaient déjà créé la section F8, Sciences médico-sociales. Il existait une série A et une série D. L’enseignement s’est progressivement étoffé d’une série C et d’une série B.

Puis vint l’heure de l’enseignement supérieur et du bilingue :

  • 1979 : Classe préparatoire aux Ecoles Supérieures d’Agronomie
  • 1983 : BTS de Secrétariat Trilingue
  • 1984 : Formation complémentaire permettant aux élèves de préparer les concours paramédicaux
  • 1986 : BTS de Commerce International
  • 1987 : Ouverture d’une petite section maternelle bilingue Anglais et d’une option bilingue en 6 ème
  • 1991 : BTS Domotique
  • 2001 : Ouverture de la licence professionnelle en partenariat avec l’IAE Lyon 3
  • 2002 : Déménagement du pôle d’enseignement supérieur à Jean JAURES Lyon 7ème
  • 2008 : L’école Notre Dame des Anges réjoint avec l’Assomption Bellevue
  • 2010 : Ouverture d’une CPGE PCSI (en partenariat avec l’école d’ingénieurs Itech d’ecully)
  • 2012 : 150 ans de l’Assomption Bellevue